Association de solidarité internationale, Charleval-Andelle-Massili s'investit depuis octobre 1997 dans le développement économique, sanitaire et scolaire du petit village rural du Burkina faso, du nom de Kinsi.

jeudi 19 janvier 2017

Journée courses


Départ ce matin à 9h pour aller chercher le soja.

Sur la route principale, un troupeau de vaches fait arrêter la circulation pendant quelques minutes.

Je me pose toujours la question, il y a de nombreux animaux dans cette capitale bien sur il n’y a pas de ferme et encore moins  de champs ; je pense qu’ils arrivent à brouter de l’herbe entre deux sacs plastique, cela reste pour moi un mystère  !!!

Pour les chèvres visiblement, on leurs donne des céréales concassées.

Les animaux ne sont pas gras, pour cause, tout est « grillé » pendant la saison sèche.

Avant d’acheter le soja, nous récupérons la facture du moulin à mil ; puis nous nous dirigeons vers la boutique qui vend les pots en plastique. Les pots ne sont pas sur place cependant nous en commandons  200 que nous reprendrons à notre retour.

Nous prenons un taxi pour nous rendre à la librairie située à coté de la cathédrale.


Nous voulons acheter trois règles de 1 m & un globe terrestre. Pour les règles, nous les prenons mais pour le globe nous préférons acheter une carte, le globe est à plus de 100 € et la carte du monde à 45 €. De plus ,il s'agit d'un globe avec lampe ( il n'y a pas d'électricité à l'école).

Nous allons manger au centre culturel français.

Le centre est  peu fréquenté car la fouille réglementaire n’incite pas les gens à venir. C’est ce que me dit Salif. Pour ma part, je pense qu’il n’y a  pas de touristes. Ceux-ci  ont déserté la capitale suite à l’attentat de l’année dernière.
Une stèle a été inaugurée dimanche dernier sur le lieu du drame.  

Nous quittons le CCF pour aller à la maison du peuple.


Je voulais faire connaître à Yves et Catherine,  son maquis pour l’ambiance particulière avec  ces vendeurs qui passent vous solliciter en vous présentant un peu de  tout. Ils ne sont pas insistants, vous pouvez voir, toucher puis discuter des prix.

Pour ma part, J’en profite pour acheter 3 livres de contes africains en prenant soin de vérifier toutes les pages (la dernière fois que j’ai fait un achat ici, j’ai été obligé de retourner le livre à la 53éme page, puis de retourner à nouveau etc. , je suis malgré tout arrivé à le lire jusqu’à la fin).

J’achète aussi  deux chemises typiquement africaines.

Il est temps de prendre un taxi et de reprendre nos courses au passage, avant de rentrée chez Bassnere pour faire un point avec Salif.

Nous avons presque toutes les factures ; nous devons rencontrer l’électricien dimanche  pour  avoir la seule facture qui nous manque.

Demain ce sera la fête au village, pour bien en profiter nous resterons dormir.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire